Christian Globensky Affiches CCCOD Photographies, 2019

Une esthétique de la dissémination

« Partant du constat que les visiteurs de musées ne peuvent s’offrir les œuvres qui y sont exposées mais qu’ils en repartent la majeure partie du temps avec un objet vendu dans les bookstores attenant, Globensky a développé ce cycle d’œuvres destiné à ces lieux spécifiques. Ce geste des visiteurs, qui s’approprient ainsi un petit bout du monde des œuvres par le biais d’un bien de consommation produit en série, s’est rapidement constitué comme le socle de la démarche de KTA Studio. » Perin Emel Yavuz


« L’artiste a ainsi développé le concept de  » créations dérivées  » pour désigner des objets conçus comme des œuvres en série et distribués dans le réseau des musées, des centres d’art et des librairies spécialisées. Crayons, gommes, débardeurs, cartes postales et affiches deviennent ainsi un médium artistique qui tire sa noblesse de sa nature commune, articulant ainsi esthétique et politique, individualité et accessibilité du plaisir. »

« Activant une esthétique de la dissémination, à travers un art à la portée de tous qui se diffuse dans et par le quotidien, Globensky contourne ainsi les instances de consécration de l’art (musées, galeries) dont le tord est peut-être de créer une césure entre le spectateur et les œuvres. L’expérience esthétique serait ainsi reléguée à un espace dédié, aux murs blancs, aux beaux accrochages, sacralisé et séparé du monde. En inscrivant le rôle de diffuseur de ses créations au sein de sa démarche artistique, Globensky, plus en sponsor de la générosité qu’en simple VRP de sa petite entreprise, propose un retour de l’art à la vie. »

 

« La démarche de KTA Studio, emmenée par Christian Globensky, s’articule autour de la question du rôle de l’esthétique dans notre rapport au monde. Parce que celui-ci s’origine avant tout dans l’être, c’est d’abord par le prisme du thème de la conduite de vie et du soin de soi que s’est développé un cycle d’œuvres à la lisière de l’objet, compris dans sa dimension fonctionnelle, et de l’art. Globensky s’est ainsi confronté au livre de développement personnel, un genre à succès dans les librairies d’un monde en quête de spiritualité et de sens. Sur le mode du pastiche et de l’humour, il s’est essayé à ce genre avec Comment j’ai appris à me tenir droit, un volume qui s’offre au lecteur comme un petit manuel d’esthétique pour apprendre à faire de sa vie une œuvre d’art. Il prépare un second opus, qui s’inscrit dans une veine philosophique plus affirmée, dont l’objectif est de guider le lecteur à devenir un bienfaiteur de l’humanité : Comment on devient Bouddha — selon Nietzsche. » Perin Emel Yavuz

3 affiches numérotées et signées, 50ex, format A2 ( 42×59,4cm ), papier Classic Demimatt 250g / recto : titre de l’œuvre, KTA Éditions & Bookstorming diffusion, signature

En vente à la librairie Bookstorming du CCCOD deTours, 3 affiches encadrées accrochées au mur de la librairie. Prix de vente : 40€


Ouvert tous les après-midis de 14h à 17h30, 

du mercredi au dimanche. 07 85 93 42 93

librairie@cccod.fr   https://www.cccod.fr/la-librairie-du-centre/

 

TK-21 • LA REVUE • AVRIL 2019 • INSIDE THE MUSEUM

 

 

Publicités